Suivez-nous
Bac de philo 2016 : quels sujets privilégiés pour les séries S, ES, L et STMG ?
Le blog France Examen
L'actu des examens : BAC, BREVET, CAP, BTS...Suivez au jour le jour l'actualité du bac, du brevet et des autres examens

Bac de philo 2016 : quels sujets privilégiés pour les séries S, ES, L et STMG ?

Publié par Corinne Dillenseger
le

La philosophie ouvre la session 2016 du bac mercredi 15 juin pour les séries L, ES, S et technologiques. Sur quels thèmes de dissertation les candidats risquent-ils de tomber ? Nous faisons le point avec les pronostics de notre professeur-correcteur.

Le mercredi 15 juin 2016, les candidats du bac L, ES, S et ceux du bac techno se retrouveront tous à 8 heures pour l’épreuve de philosophie. Nous avons demandé à Mathieu V. qui enseigne cette matière dans un lycée en région parisienne, quels sont les sujets pouvant tomber lors de cette matinée.

La religion en philo au bac S 2016

La religion est un sujet qui pourrait bien créer la surprise en philosophie au bac S, selon notre professeur-correcteur Mathieu V. « Le sujet n’est pas tombé depuis longtemps, sa probabilité d’apparition augmente par souci de renouvellement des sujets ». Les candidats du bac S de Pondichéry en ont fait les frais en avril dernier avec la question : "La religion n’est-elle qu’un fait de culture ?". Mathieu V. fait aussi remarquer que dans la série S, peu de questions sont tombées ces dernières années sur le chapitre du Sujet : conscience, inconscient, désir. Il ne serait pas étonné par une question « passerelle  » entre ce chapitre et les notions de matière et d’esprit. Au Liban, ses pronostics se sont vérifiés pour les deux sujets de dissertation du bac S. « Et bien sûr, il reste toujours une forte probabilité de questions touchant à la connaissance scientifique, ce qui n’est guère surprenant compte tenu de l’orientation générale de la filière S ». Cela fut le cas au bac S de Washington avec un sujet de philo sur le travail et les techniques.

Un sujet probable scientifique en philo au bac L 2016

Cette possibilité n’est plus vraiment une surprise pour les candidats au bac L qui ont déjà eu droit à de tels sujets en 2013, 2014 et 2015. Et la thématique risque de ressurgir cette année. Ce fut déjà le cas à Washington où les littéraires ont planché sur "Une vérité scientifique peut-elle être approximative ?". Autre pronostic, identique au bac S : la religion. « C’est typiquement une notion « polémique » qu’on ne rencontrait guère dans les énoncés de bac depuis plusieurs années. Mais les choses sont en train de changer » estime Mathieu V. Notre professeur-correcteur penche aussi pour des sujets probables autour de la culture, de l’histoire, de l’interprétation, de la vérité, de la politique, de la liberté et d’autrui. Des notions qui ne sont pas forcément tombées dans les sujets de dissertation du bac L de philo des lycées français à l’étranger. Ainsi, les candidats littéraires de Pondichéry se sont frottés à l’art, quand les bac L du centre étranger du Liban avaient le choix entre le langage et l’esprit.

Le repère croire/savoir en philo au bac ES 2016

Au bac ES, ce repère est « idéal pour soulever le problème de la religion, de la tradition, de la conscience, de la raison et de la liberté, indique Mathieu V. On pourrait avoir alors une question du type : Le savoir est-il nécessairement ennemi de la croyance ? Ou bien à l’envers : Croire, est-ce renoncer à l’usage de la raison ? ». Par ailleurs, un sujet de philo « plus moral » n’est pas à exclure, « en rapport avec la notion de culture et d’autrui, cette dernière n’étant pas sortie au bac depuis plusieurs années ». Mais notre professeur-correcteur note aussi l’apparition depuis quelques sessions du bac ES, de « sujets nettement plus ambitieux qui ressemblent à des sujets de la série littéraire ». Ce fut effectivement le cas à Pondichéry où les candidats au bac ES ont traité du bonheur comme but de l’existence, à Washington, où ils ont dû argumenter autour de la question "L’artiste peut-il être indifférent au beau ?" et au Liban où ils devaient se demander s’ils étaient esclaves de leurs désirs.

La notion de loi en philo au bac STMG 2016

Cette notion est tombée à toutes les sessions du bac techno entre 2007 et 2013, puis à nouveau en 2015 à travers le texte de David Hume. « Si elle revient régulièrement c’est qu’elle est liée à plusieurs chapitres du programme, souligne Mathieu V. Elle est inscrite en toutes lettres dans le chapitre sur la liberté, mais elle est aussi en rapport avec la raison, et donc avec les autres grandes parties du programme que sont la culture et la vérité. » Notre enseignant-correcteur n’écarte pas la possibilité d’un sujet plus inattendu qui pourrait venir d’une question en rapport avec l’écologie « Elle mixerait plusieurs notions comme celles de culture, de technique et de raison, avec un sujet du genre : Le projet de maîtriser la nature est-il raisonnable ? ». Rien de tel en tout cas dans le sujet de philo du bac STMG 2016 à Pondichéry où les candidats avaient le choix entre une dissertation sur le bonheur et une autre sur les échanges.

Actus, examens...

suivez-nous sur :
Facebook Twitter Google + Lettre d'information

Les termes

les + consultés