Suivez-nous
 >   >   >   > Conférence de Bandoung

Annales gratuites Bac L : Conférence de Bandoung

Le sujet  2001 - Bac L - Histoire - Commentaire de document Imprimer le sujet
LE SUJET

La conférence de Bandoung (1955)

    Depuis sept jours nous sommes dans cette belle ville de Bandoung, et Bandoung a été au cours de cette semaine le point de mire, la capitale, devrais-je dire, de l'Asie et de l'Afrique [...]. Vous avez vu le projet de communiqué final que je vous ai lu. Je pense qu'il représente un résultat considérable. Mais j'aimerais plus encore attirer votre attention sur le fait que nous nous sommes rencontrés, vus, liés d'amitié et que nous avons discuté ensemble pour trouver une solution à nos problèmes communs [...].

    Il y a aujourd'hui un autre aspect en Asie. Il n'y a plus d'Asie soumise, elle est vivante, dynamique [...]. Nous nous sommes résolus à n'être d'aucune façon dominés par aucun pays, par aucun continent [...]. C'est pourquoi nous élevons notre voix contre l'hégémonie et le colonialisme dont beaucoup d'entre nous ont soufferts pendant longtemps. Et c'est pourquoi nous devons veiller à ce qu'aucune autre forme de domination ne nous menace. Nous voulons être amis avec l'Ouest, avec l'Est, avec tout le monde [...].

    Je pense qu'il n'y a rien de plus terrible que l'immense tragédie qu'a vécue l'Afrique depuis plusieurs siècles [...]. Malheureusement, même aujourd'hui, le drame de l'Afrique est plus grand que celui d'aucun autre continent, tant du point de vue racial que politique. Il appartient à l'Asie d'aider l'Afrique au mieux de ses possibilités, car nous sommes des continents frères.

Extraits du discours de clôture de Nehru à la conférence de Bandoung le 24 avril 1955.

Traduit de l'anglais, d'après J. Nehru, Speeches, 1949-1961.

Questions

1 - Présenter le document.

2 - Expliquer l'expression : "Il n'y a plus d'Asie soumise".

3 - Quelle est, en 1955, la situation de l'Afrique ?

4 - D'après Nehru, quelles sont les perspectives ouvertes par la conférence de Bandoung ?

LE CORRIGÉ

I - ANALYSE DU SUJET

Il s'agit ici d'un commentaire de document sur l'un des évènements majeurs du XXème siècle, la conférence de Bandoung qui marque l'accession du Tiers-Monde à la souveraineté. Pour la première fois dans l'histoire de l'humanité, les peuples dits de couleur se réunissent pour affirmer leur volonté de se libérer du joug du colonialisme.

Il faut ici se contenter de répondre aux questions avec précision et concision.

II - REPONSE AUX QUESTIONS PROPOSEES

Question 1
Il s'agit d'un extrait du discours de clôture de la conférence de Bandoung, prononcé par le Premier Ministre de l'Union Indienne Jawarharlal Nehru, le 24 avril 1955. Cette conférence réunie à l'invitation de l'Indonésie rassemblait les pays décolonisés d'Afrique et d'Asie dans l'île de Java.

Question 2
En 1955, la quasi totalité de l'Asie est indépendante à l'exception de quelques pays encore dominés comme la Malaisie, le sultanat de Brunei, et des pays de la péninsule arabique (Oman, Yémen du Sud, E.A.U., Qatar, Koweit, ...).

Cette décolonisation s'est souvent faite par la négociation avec la puissance coloniale (Inde, Pakistan) mais parfois aussi à la suite de violents conflits armés (Indonésie, Indochine française).

Question 3
En 1955, l'Afrique est encore très largement sous domination coloniale. Seuls quatre pays sont indépendants :

  • L'Ethiopie
  • Le Libéria
  • L'Egypte
  • L'Afrique du Sud

La plupart des colonies françaises accèdent à l'indépendance en 1960 et les colonies anglaises entre 1958 et 1965.

Question 4
Les perspectives ouvertes par Nehru sont la décolonisation de l'Afrique toute entière, la fin de la domination étrangère sur les peuples de couleur et la naissance d'une "troisième force" entre l'Est et l'Ouest. Le mouvement prendra naissance sous le nom de Non-Alignement.

La conférence de Bandoung marque l'entrée du Tiers-Monde dans le concert des nations.

2021 Copyright France-examen - Reproduction sur support électronique interdite