Suivez-nous
 >   >   >   > La démocratie américaine

Annales gratuites Bac Pro Secteur Industriel : La démocratie américaine

Le sujet  2005 - Bac Pro Secteur Industriel - Histoire - Etude de documents Imprimer le sujet
LE SUJET


La démocratie américaine

Document 1 : Quelques amendements à la Constitution.
Document 2 : Organigramme des institutions et du système présidentiel aux Etats-Unis.
Document 3 : Des immigrants originaires de 55 pays prêtent serment pour obtenir la nationalité américaine en 1969 à Chicago.
Document 4 : Manifestation encadrée par la garde nationale à Memphis (Tennessee) en 1968.
Document 5 : Le système des grands électeurs.

QUESTIONS

Question 1 : 3 points (document 1)
Quels sont les domaines concernés par les amendements cités ?
Que prouve la présence d'amendements dans la Constitution ?

Question 2 : 3 points (document 2)
Comment est assurée la séparation des pouvoirs dans les institutions américaines ?

Question 3 : 2 points (document 3)
Quel principe est illustré par cette photographie ?

Question 4 : 2 points (documents 1 et 4)
Quel est l'objet de cette manifestation ?
Dans quelles conditions se déroule-t-elle ?
En quoi la réaction des autorités de l'Etat du Tennessee est-elle en contradiction avec la Constitution ?

Question 5 : 2 points (document 5)
L'article du New York Time critique le mode d'élection du président des États-Unis : relevez les arguments avancés.

Synthèse : 8 points
A partir de l'analyse des documents et de vos connaissances, rédigez un texte d'une vingtaine de lignes sur le sujet suivant :

"La démocratie américaine, fondements, valeurs, limites"

Document 1 : Quelques amendements à la Constitution

Amendement I - Le Congrès ne fera aucune loi qui touche l'établissement ou interdise le libre exercice d'une religion, ni qui restreigne la liberté de parole ou de la presse, ou le droit qu'a le peuple de s'assembler paisiblement et d'adresser des pétitions au gouvernement pour le redressement de ses griefs.

Amendement X - Les pouvoirs qui ne sont pas délégués aux États-Unis par la Constitution, ni refusés par elle aux États, sont réservés aux États respectivement, ou au peuple.

Amendement XIII (1865) - Ni esclavage, ni servitude involontaire, si ce n'est en punition de crimes dont le coupable aura été dûment convaincu, n'existeront aux États-Unis.

Amendement XXII (1951) - Nul ne pourra être élu à la présidence des États-Unis plus de deux fois.

Amendement XXVI (1971) - Le droit de vote des citoyens des États-Unis âgés de dix-huit ans ou plus ne pourra être dénié ou restreint pour raison d'âge, ni par les États-Unis ni par l'un quelconque des États.

(Amendement : ajout à une Constitution, à un texte de loi)
In Histoire terminales ES-L-S, Hachette Éducation, 2004

Document 2 : Organigramme des institutions et du système présidentiel aux Etats-Unis

D'après Histoire terminales ES et L, Magnard, 2004

Document 3 : Des immigrants originaires de 55 pays prêtent serment pour obtenir la nationalité américaine en 1969 à Chicago

Source : DITE/USIS in Histoire terminales ES-L-S, Hachette Education, 2004

Document 4 : Manifestation encadrée par la garde nationale à Memphis (Tennessee) en 1968

Source : photographie Bettmann-Corbis, in Histoire T. ES et L, Magnard, 2004

Document 5 : Le système des grands électeurs

Le mode de scrutin des grands électeurs a fait couler beaucoup d'encre en l'an 2000 quand George Bush a été élu président alors qu'il avait perdu le vote populaire contre Al Gore. Beaucoup de personnes se sont ainsi rendu compte que nous vivons dans un système où le président n'est pas élu par le peuple, mais par 538 électeurs. (...)
Le principal défaut de ce système est qu'il rend possible d'envoyer à la Maison-Blanche le candidat qui a perdu le vote populaire, ce qui s'est produit trois fois depuis la guerre de sécession. Mais ce mode électoral avantage aussi fortement les États peu peuplés. Comme chaque État possède au minimum trois grands électeurs, beaucoup d'États se retrouvent avec trois, quatre ou cinq électeurs, alors que, sur la base de leur population, ils devraient ne disposer que d'un ou deux. (...)
Les États les plus disputés prennent une importance démesurée, ce qui incite les candidats à consacrer leur attention, leur budget et leurs promesses à une faible portion de l'électoral. (...) L'attention portée aux États les plus disputés dissuade une partie de la population de suivre la campagne, voire de voter.

D'après The New York Time, cité par Le Courrier International n° 724 du 16 au 22 septembre 2004
 

LE CORRIGÉ


Les Etats-Unis sont désormais l'unique grande puissance mondiale. Les échéances électorales dans ce pays sont donc observées, scrutées et analysées par les organes de presse du monde entier car elles ont des répercussions sur tous les continents.
Cependant, les institutions américaines, créées il y a un peu plus de deux siècles, ont prouvé leur vitalité, mais ont aussi montré récemment leurs limites.

I - LES REPONSES AUX QUESTIONS

Question 1
Les amendements cités concernent la liberté de culte, la liberté d'expression et de presse, ainsi que le droit d'adresser une pétition au gouvernement pour exposer ses griefs (amendement I).
L'amendement X concerne la répartition des pouvoirs entre les Etats et le gouvernement fédéral.
L'amendement XIII proclame l'abolition de l'esclavage.
L'amendement XXII limite à deux le nombre de mandats du Président des Etats-Unis.
L'amendement XXVI réaffirme le droit de vote de tous les citoyens, sans limite d'âge, au niveau local ou fédéral.

La présence des amendements dans la Constitution prouve la capacité des institutions à s'adapter aux changements et à l'évolution de la société américaine.

Question 2
Dans les institutions américaines, la séparation des pouvoirs est assurée par une réelle indépendance des institutions les unes par rapport aux autres :

  • Le pouvoir exécutif est détenu par le Président. Il est élu par 538 grands électeurs. Il ne peut être renversé par le pourvoir législatif.
  • Le pouvoir législatif est aux mains de deux assemblées, le Sénat et la Chambre des représentants qui ne peuvent être dissous par le Président.
  • Le pouvoir judiciaire est détenu par la Cour suprême composée de 9 juges inamovibles qui sont les gardiens de la Constitution.
  • Ces trois pouvoirs sont indépendants les uns des autres et illustrent clairement la séparation des pouvoirs chère à Montesquieu.

    Question 3
    Le principe qu'illustre ce document est celui de l'égalité des individus devant la loi. Les Etats-Unis qui sont une terre d'accueil ont reçu depuis leur fondation des millions d'immigrants qui se sont fondus dans le creuset américain en acceptant les valeurs américaines. La prestation de serment sur la Constitution lors de la naturalisation est l'une des étapes de cette intégration dans la société américaine. Notez qu'il faut attendre tout de même cinq années et suivre des cours d'instruction civique avant de pouvoir prétendre à obtenir la citoyenneté américaine.

    Question 4
    La formulation de la question ne paraît pas des plus claires, mais comme elle renvoie aussi au document 1 on peut supposer que le correcteur attendait ici que vous fassiez référence à la liberté de parole et au droit de rassemblement et de manifestation.

    Vous pouviez rappeler que c'est en avril de cette année 1968 que le pasteur Martin Luther King a été assassiné. On peut supposer un lien direct entre cet assassinat et cette manifestation de noirs américains revendiquant leur "humanité".

    Rappeler que ce n'est qu'en 1964 que les noirs américains ont obtenu l'égalité civique avec les blancs et seulement un an après le droit de vote.

    On voit sur la photographie que la manifestation est "encadrée", entendre par là sous haute surveillance de la garde nationale du Tennessee. Rappeler ici qu'il s'agit d'un Etat sudiste, anciennement esclavagiste.

    Dire enfin qu'encadrer militairement (fusils avec baïonnette et chars) une manifestation de cet ordre est en contradiction avec la liberté de parole énoncée dans le premier amendement à la Constitution. Le fait que les manifestants soient des noirs américains renforce encore le caractère discriminatoire de cet encadrement.

    Question 5
    Cet article du New York Time critique le mode de scrutin électoral pour les présidentielles en avançant :

  • que le système des grands électeurs permet la victoire d'un candidat qui n'aurait pas été élu si le suffrage avait été direct comme il l'est en France.
  • que ce mode électoral favorise les Etats peu peuplés qui disposent de plus de grands électeurs (ou d'autant) que des Etats dont la population est plus importante.
  • que conséquence de ce qui précède, certains Etats sont plus "courtisés" et ont plus à gagner lors des campagnes présidentielles que d'autres moins attractifs de par leur nombre de voix potentiel !
  • Tel qu'il existe le système des grands électeurs est une des limites possibles de la démocratie comme l'a démontré la réélection de Georges Bush.

    II - LA SYNTHESE

    Le plan de la synthèse est énoncé dans sa formulation. On peut donc adopter le plan qui nous est suggéré.

    La démocratie américaine est l'une des plus anciennes du monde. Premier pays à s'être libéré d'une tutelle coloniale, les Etats-Unis se dotent en 1787 de la première Constitution écrite de l'histoire. Elle met en place une véritable démocratie dont les fondements sont solides et les valeurs vivaces. Cependant, cette démocratie connaît des limites que nous évoquerons.

    A - LES FONDEMENTS

    La démocratie américaine repose sur la séparation des pouvoirs telle que la décrit Montesquieu dans L'esprit des lois. Les trois pouvoirs exécutif, législatif et judiciaire sont dévolus à trois institutions indépendantes les unes des autres : le Président des Etats-Unis, le Congrès composé de deux chambres, le Sénat et la Chambre des représentants et la Cour suprême qui représentent respectivement les trois pouvoirs exécutif, législatif et judiciaire.

    B - LES VALEURS

    Ce sont essentiellement la liberté sous toutes ses formes : liberté de culte et d'expression, liberté de circulation et d'association... égalité conquise de haute lutte par toutes les minorités américaines, soucieuses de leurs particularismes et prêtes à les défendre.
    Cependant, cette démocratie américaine n'est pas parfaite.

    C - LES LIMITES

    Le rôle que joue l'argent dans les élections américaines a été souvent relevé par la presse. Aucune élection ne peut se faire sans mobiliser des fonds considérables.
    Les groupes de pression appelés ici "lobby" jouent un rôle important en essayant d'obtenir de l'administration ou du Congrès des décisions ou des lois allant dans leur intérêt.

    Le pouvoir de la presse est considérable et peut influer fortement sur le vote des électeurs par la puissance des moyens qu'elle peut engager en faveur ou contre un candidat.

    Toutes ces limites n'enlèvent rien à la vitalité des institutions américaines qui n'hésitent pas à se remettre en question quand cela est nécessaire.
     

    2021 Copyright France-examen - Reproduction sur support électronique interdite