Suivez-nous
 >   >   >   > La puissance américaine au XXe siècle

Annales gratuites Bac Pro Secteur Industriel : La puissance américaine au XXe siècle

Le sujet  2007 - Bac Pro Secteur Industriel - Histoire - Etude de documents Imprimer le sujet
Avis du professeur :

Vous deviez traiter ce jour de l'avènement de la puissance américaine dans le monde au cours du XXe siècle, les documents proposés couvrant la période 1898-1999.
Le sujet pouvait s'avérer difficile si vous vous perdiez dans le corpus documentaire sans dégager les différents aspects de cette puissance. La question 6 suggérait la mise en évidence attendue d'une puissance passée du mythe à la réalité.

LE SUJET


LES ETATS UNIS DANS LES RAPPORTS DE PUISSANCE AU XXe SIECLE

Document 1 : Extrait du discours du sénateur Beveridge, Boston, 28 avril 1898

Document 2 : L'endettement des alliés européens auprès des États-Unis en mars 1919

Document 3 : Affiche de Jean Carlu publiée en 1942

Document 4 : Principes et réalité de l'endiguement

Document 5 : L'industrie cinématographique américaine

QUESTIONS

Question 1 (Document 1) (2 points)
Quelles ambitions nouvelles manifestent, en 1898, les États-Unis d'Amérique ?

Question 2 (Document 2) (2 points)
De quelles manières les États-Unis ont-ils participé à la Première Guerre mondiale ? Quelles conclusions en tirez-vous ?

Question 3 (Document 3) (2 points)
Comment est présentée la participation des États-Unis dans l'effort de guerre ?

Question 4 (Document 4) (8 points)
Après la Seconde Guerre mondiale, quels sont les principes et les formes d'action de la diplomatie américaine face à l'URSS ? Quelles conclusions en tirez-vous ?

Question 5 (Document 5) (2 points)
En quoi l'industrie cinématographique est-elle symbolique de la puissance des États-Unis ?

Question 6 (9 points)
A partir de vos connaissances, en vous appuyant sur les documents et les réponses aux questions, vous rédigerez un texte organisé sur le sujet suivant :
"Les Etats-Unis au XXe siècle : d'une puissance rêvée à une puissance assumée"

Vous présenterez les bases de la puissance américaine (financière, économique, militaire...) et son évolution sur l'ensemble de la période étudiée.

Document 1 : Extrait du discours du sénateur Beveridge, Boston, 28 avril 1898

"Les usines américaines produisent plus que le peuple américain ne peut utiliser ; le sol américain produit plus qu'il ne peut consommer. La destinée nous a tracé notre politique ; le commerce mondial doit être et sera nôtre. Et nous l'acquerrons comme notre mère (l'Angleterre) nous l'a montré. Nous établirons des comptoirs commerciaux à la surface du monde comme centres de distribution des produits américains. Nous couvrirons les océans de nos vaisseaux de commerce. Nous bâtirons une marine à la mesure de notre grandeur. De nos comptoirs de commerce sortiront de grandes colonies déployant notre drapeau et trafiquant avec nous. Nos institutions suivront notre drapeau sur les ailes du commerce. Et la loi américaine, l'ordre américain, la civilisation américaine et le drapeau américain seront plantés sur des rivages jusqu'ici en proie à la violence et à l'obscurantisme, et ces auxiliaires de Dieu les feront désormais magnifiques et éclatants."
Histoire 1re L/ES, sous la direction de Guillaume Le Quintrec. Nathan, 2003, texte n°5, p.19.

Document 2 : L'endettement des alliés européens auprès des États-Unis en mars 1919

Pays

Endettement
(en millions de dollars)

Belgique

347

France

2 950

Grèce

15

Italie

1 648

Roumanie

28

Royaume Uni

4 166

Russie

87

Serbie

26

 

 

Autres

161

 

 

Total de l'endettement

9 428


Histoire 1re L/ES, collection Jacques Marseille, Nathan, 2003, graphique n°5 p.201.

Document 3 : Affiche de Jean Carlu* publiée en 1942


*Jean Carlu (1900-1997) Affichiste français. Pendant la Seconde Guerre mondiale, il sert la propagande du général de Gaulle et celle du ministère de l'information américain.

NB : chiffres réels : 1942 : 47 800, 1943 : 85 900

Document 4 : Principes et réalité de l'endiguement


M. Nouschi, Petit Atlas historique du XXe siècle, A. Colin, Collection U, p.95.

Document 5 : L'industrie cinématographique américaine

A- Les dix premiers producteurs mondiaux (1999) :

B- Parts de marché des films américains dans les dix premiers pays producteurs en 1999 (en %) :


Histoire T. L/ES, G. Bourel et M. Chevalier, Hatier, 2004. p.45.

LE CORRIGÉ


I - L'ANALYSE ET LES DIFFICULTES DU SUJET

Le sujet porte sur la puissance des États-Unis telle qu'elle s'est constituée au cours du XXe siècle.
Les documents sont là pour vous aider : ils sont autant de "rappels" qui permettent de comprendre pourquoi et comment les États-Unis sont devenus la superpuissance que nous connaissons actuellement. Ils marquent les grandes étapes de l'implication croissante des Etats-Unis dans les grandes affaires du monde : le tournant de la fin du XIXe siècle et la fin de "l'isolationnisme" (doc 1), le rôle joué dans les deux conflits mondiaux qui étaient pourtant au départ des guerres "européennes" (doc 2 et 3), la position de "supergrand" pendant la guerre froide pour faire échec au rival qu'était l'URSS communiste (doc 4) et enfin,un des aspects actuels de la puissance états-unienne : son influence culturelle mondiale à travers l'exemple du cinéma (doc 5).
Vous devez réussir à dégager des différents documents les principales "bases" ou "aspects" de la puissance américaine, mais sans considérer qu'ils apportent toutes les informations nécessaires à la rédaction du texte organisé.
Attention : vous devez répondre précisément aux questions sans négliger les documents. Gardez vos connaissances personnelles pour la deuxième partie de l'épreuve.

II -  LA PROBLEMATIQUE

Elle tourne autour de la notion classique de "puissance", que l'on rencontre souvent en géographie.
Ici l'évolution au cours du XXe siècle permet de comprendre comment les Etats-Unis sont devenus progressivement une "hyper-puissance".
Les questions à se poser sont toujours les mêmes.

Quels sont les aspects, les bases ou les manifestations de la puissance ?
Classez-les rigoureusement en différentes catégories : puissance économique et financière, politique, diplomatique et militaire, ou encore culturelle.
Quels sont les fondements, les facteurs, c'est-à-dire les explications de la puissance ?
Quelles sont les limites de la puissance, ses faiblesses ou les contestations qu'elle subit ?

Attention à la formulation du sujet qui est compliquée et difficile à saisir. On pourrait la reformuler ainsi :
"La puissance des
États-Unis : du rêve (c'est le doc 1) à la réalité (les autres documents)".
Mais ce n'est pas comme cela que vous trouverez un plan clair pour rédiger un texte organisé ! (voir plus loin).

III - LES REPONSES AUX QUESTIONS

Question 1 :
A la fin du XIXe siècle, si l'on croit le discours du sénateur Beveridge prononcé à Boston, les États-Unis décident de se consacrer à des ambitions nouvelles. Ils renoncent à l"'isolationnisme" de la "doctrine Monroe" (1823) et décident visiblement de se lancer à la "conquête" du monde, à l'image de l'Angleterre (dont les premiers immigrants sont originaires). Ce discours rappelle la colonisation européenne et les objectifs sont semblables : les États-Unis veulent être la plus grande puissance commerciale, et pour cela, ils veulent trouver des débouchés pour leurs industries. Mais pour Beveridge, cette domination économique a un autre avantage : en "distribuant" les produits "américains", elle doit permettre la diffusion de la "civilisation américaine", avec un rayonnement culturel. L'économie et la culture sont liées. Il s'agit dans le même temps d'exploiter le modèle politique américain, c'est-à-dire la démocratie ("nos institutions suivront notre drapeau sur les ailes du commerce"). Comme dans le cas de la colonisation européenne, il y a une volonté d'"émanciper" les autres peuples, de les sortir de la violence et de l'ignorance : cette "mission civilisatrice" est d'après l'auteur du discours voulue par Dieu et les Américains ont une destinée à accomplir.

Question 2 :
Au vu de l'endettement très important des "alliés" européens auprès des Etats-Unis en 1919, particulièrement du Royaume-Uni, de la France et de l'Italie, on comprend que les États-Unis ont participé à la Première Guerre mondiale notamment en finançant l'effort de guerre de ces pays pour les aider à vaincre les "empires centraux" (Allemagne et Autriche-Hongrie).
On en conclut que cette aide a dû être efficace puisque les démocraties l'ont emporté, mais aussi que ces pays sont ainsi devenus dépendants des Etats-Unis à un niveau économique. La question des remboursements sera donc cruciale pour ces Etats, qui voudront obtenir le plus vite possible les "réparations" que l'Allemagne est condamnée à leur verser.

Question 3 :
La participation des États-Unis a une dimension industrielle : cette grande puissance permet aux Alliés une croissance exceptionnelle de leur matériel militaire (ici les avions de guerre) pour prendre l'avantage sur l'Allemagne nazie, qui jusque là a multiplié les succès.
Effectivement 1942-43 seront les années qui marqueront un "tournant" dans ce conflit. Mais on remarque bien sûr que le document est une affiche de propagande, qui visiblement amplifie les "prouesses" réelles de l'économie américaine. Il n'empêche : cette aide sera décisive.

Question 4 :
Dans le contexte de guerre froide, les États-Unis mettaient en place la politique de l'endiguement ("containment" en anglais) pour faire barrage à l'URSS et au modèle communiste qu'elle veut diffuser à travers le monde.
Les principes (ou les fondements théoriques) de cette politique sont visibles dans le I de la légende de la carte : il s'agit d'assurer la défense des États-Unis et du "monde libre", c'est-à-dire des démocraties.
Les formes (ou la réalité) de cette diplomatie apparaissent dans le II : intervention des États-Unis en Grèce ou en Turquie pour que ces deux pays ne tombent pas dans le communisme comme l'ont fait la plupart des pays d'Europe centrale et orientale, plan Marshall pour aider à la reconstruction de l'Europe (que la misère ne joue pas en faveur du modèle communiste et que les États-Unis conservent des partenaires commerciaux), tensions avec l'URSS sur certains "points chauds" (blocus de Berlin en 1948-49, guerre de Corée entre 1950 et 1953).
Au final, on en conclut d'après la carte que l'URSS paraît largement "encerclée" par les systèmes d'alliances mis au point par les États-Unis, que l'Europe apparaît coupée en deux par le "rideau de fer" et que l'avancée soviétique a été stoppée, malgré le succès du communisme en Chine (et plus tard, au Vietnam).

Question 5 :
L'industrie cinématographique symbolise la puissance culturelle des Etats-Unis et permet la diffusion de l'"American way of life" à travers le monde entier.
Certes, le doc A montre que les États-Unis ne sont "que" le deuxième producteur de films derrière l'Inde et son fameux "Bollywood" (studio de Bombay).
Mais si on regarde les parts de marché des films américains chez les "concurrents" en matière de cinéma, on voit que la distribution et la diffusion des films américains est exceptionnelle : dans 8 des 10 pays, plus de la moitié des films vus par les spectateurs sont des films américains (80% au Royaume-Uni, les 3/4 en Espagne, les 2/3 au Japon, qui sont des pays "alliés" politiquement). Seuls les marchés indien (car il y a Bollywood) et chinois (pays toujours communiste) résistent à cette influence.

IV - LES REPONSES A LA PROBLEMATIQUE

Question 6 : Les États-Unis au XXe siècle : "d'une puissance rêvée à une puissance assumée"
Pour votre réponse organisée, méfiez-vous de l'intitulé compliqué du sujet et suivez plutôt les conseils indiqués ensuite.
Il est plus facile de décomposer les différents aspects de la puissance américaine, en indiquant dans chaque partie, les grandes étapes historiques qui ont conduit à chaque type d'influence (économique, politique, culturelle).

Plan suggéré

1. La puissance économique et financière

2. La puissance politique, diplomatique et militaire

3. La puissance culturelle

Doc. 1

La volonté d'être la première puissance commerciale et de se constituer partout dans le monde des débouchés industriels.

L'exportation du modèle politique et démocratique.

L'influence de la civilisation américaine comme conséquence de la diffusion des produits américains.

Connaissances personnelles mobilisables

Un discours qui rappelle la colonisation européenne ("débouchés coloniaux").

La fin de l'"isolationnisme".

Un discours qui rappelle la colonisation européenne ("mission civilisatrice").

Doc. 2

L'aide financière aux Alliés.

 

 

Connaissances personnelles mobilisables

La 1ère Guerre mondiale a pour conséquence le déclin de l'Europe et la montée en puissance des États-Unis, qui sont le "créancier" du "Vieux Continent".

Les États-Unis participent à la 1ère Guerre mondiale à partir de 1917 et le renfort de leurs soldats est décisif.

 

Doc. 3

Les États-Unis, grande puissance industrielle "inondent" leurs Alliés de matériel militaire.

 

 

Connaissances personnelles mobilisables

Création du FMI, de la BIRD et d'un système monétaire international où le dollar devient la monnaie de référence. Bourse de Wall Street.

Les États-Unis entrent en guerre le 7 décembre 1941 et jouent un rôle militaire essentiel (débarquement en Normandie du 6 juin 1944), puis un rôle majeur au niveau diplomatique (Conférence de Yalta et Potsdam, création de l'ONU, du FMI, de la BIRD).

 

Doc. 4

Plan Marshall (1947) pour aider à la reconstruction de l'Europe, création de l'OECE (1948).

Politique de l'endiguement pour contrer l'expansion du modèle soviétique.

 

Connaissances personnelles mobilisables

Accords du GATT pour favoriser le libre-échange dans le monde.

Succès et échecs (Vietnam) de cette politique pendant la guerre froide.

 

Doc. 5

L'industrie cinématographique, vecteur de la puissance américaine.

 

Le rayonnement culturel à travers la diffusion des films américains ("American way of life").

Connaissances personnelles mobilisables

Accords Blum-Byrnes dès 1946 pour le cinéma (influence des États-Unis sur la France).

 

Les autres domaines de l'influence de la culture américaine dans le monde, depuis la guerre froide et jusqu'au contexte de mondialisation : outre l'audiovisuel (films, séries ou jeux TV), l'agroalimentaire (restauration rapide, boissons), la mode vestimentaire, la musique, le type de loisirs (parcs d'attractions, etc.).

Dans chaque partie, vous pouvez également apporter des connaissances personnelles à propos des limites de la puissance américaine, qui apparaissent peu dans le dossier (sauf pour l'Inde et le Chine qui consomment peu de films américains). Pensez par exemple au déficit commercial ou à la dévaluation du dollar (économie), aux attentats du 11 septembre ou à l'échec de la guerre en Irak (politique, militaire et diplomatie), à la résistance de certains pays à la culture américaine (ex : la France et l'"exception culturelle").

2021 Copyright France-examen - Reproduction sur support électronique interdite