Suivez-nous
 >   >   >   > Sida et anticorps

Annales gratuites Bac S : Sida et anticorps

Le sujet  2005 - Bac S - Sciences de la Vie et de la Terre - Question Imprimer le sujet
LE SUJET


Immunologie

Pour dépister une infection virale dans un organisme, on recherche dans le sang la présence d'anticorps dirigés contre le virus.

Expliquez comment la séropositivité est une conséquence d'une infection virale et comment les anticorps permettent de lutter contre le virus.

Votre réponse, qui inclura une introduction, un développement structuré et une conclusion, sera illustrée de schémas dont celui d'un anticorps circulant.
Le rôle des lymphocytes T4 ne sera pas abordé.
 

LE CORRIGÉ


I - DES MOTS-CLES

En première lecture, le sujet porte sur les notions suivantes :
Réponse immunitaire spécifique (RIspé),
Réponse immunitaire spécifique à médiation humorale ; Antigène, Soi et non-soi.
Elles sont accompagnées de ce cortège de vocabulaire :
Anticorps, Lymphocytes B, Plasmocytes, Activation, Différenciation, Multiplication clonale, Phagocytes, Phagocytose, Phase effectrice, Complexe immun.

II - L'ANALYSE DU SUJET

Le thème central du sujet est l'anticorps. En effet, il est le marqueur de la séropositivité et l'effecteur précisément désigné dans l'énoncé.
Il était par contre indispensable de bien lire le sujet jusqu'au bout afin d'éviter le hors-sujet. Les Lymphocytes T4, coordinateurs de la RIspé, ne devaient pas être abordés dans le coeur de notre réponse.

III - L'ORGANISATION DU DEVOIR

L'analyse du sujet amène à proposer ce plan.
L'introduction permettait de préciser
- que l'organisme réagit à l'introduction d'un virus du non-soi par une réponse immunitaire précisément dirigée contre lui,
- que cette RIspé a une double composante, à médiation cellulaire et à médiation humorale,
- que le sujet porte sur la RIspé à médiation humorale,
- que cette dernière se traduit par la présence d'anticorps (AC) spécifiques que l'on présentera,
- que la présence d'AC est synonyme de séropositivité,
- que la production d'AC en réponse au virus sera exposée
- que le rôle des AC dans la lutte contre le virus sera, enfin, abordé.

A -LES ANTICORPS.

Les AC sont des molécules produites par les plasmocytes. Egalement appelés immunoglobulines, les AC sont constitués de deux zones. La zone variable est spécifique de l'antigène.

Elle permet la fixation de l'AC sur le virus et, ainsi, la formation du complexe immun.

B - DE L'INFECTION A LA SECRETION D'AC

L'antigène du virus circulant vient au contact des lymphocytes B présents dans les ganglions lymphatiques, soit directement, soit présenté par une cellule phagocytaire (ou phagocyte).
Parmi la diversité des lymphocytes B (LB) présents, la présentation de l'antigène déclenche la multiplication (phase d'activation) des LB capables de reconnaître le virus.
La population de ceux-ci s'accroîtra par mitose (phase de multiplication).
Cette phase sera suivie d'une phase de différenciation au cours de laquelle les LB évolueront en plasmocytes (riches en réticulum endoplasmique rugueux) sécréteurs d'AC anti-virus.

Les anticorps ainsi produits circulent dans le milieu intérieur et serviront d'indicateurs à la détection de la séropositivité, traduisant la présence du virus.

C - ANTICORPS ET PHASE EFFECTRICE

Les AC circulant se fixent sur les virus rencontrés formant, avec eux, le complexe immun.
Ce complexe immun est reconnu par les phagocytes. Ils le fixent, l'internalisent et, à l'aide des enzymes contenues dans leurs lysosomes, peuvent détruire le virus.

L'efficacité de la réponse immunitaire au virus ne se limite pas à l'action des AC tel que nous l'avons exposée.
D'autres lymphocytes (les LT) interviennent et les LT4 jouent un rôle majeur.
 

2021 Copyright France-examen - Reproduction sur support électronique interdite