Suivez-nous

Brevet Série Collège Blanc Français 1999 : Texte de Romain Gary

Sujet tiré parmi : 861 documents disponibles

Nouveau tirage

Le sujet   1999 - Brevet Série Collège - Français - Questions

Imprimer le sujet

(Dans ce roman autobiographique, le narrateur se revoit, à l'âge de neuf ans à peine, alors qu'il vient de tomber éperdument amoureux, pour la première fois de sa vie, d'une voisine âgée de huit ans)

Absolument résolu à la séduire immédiatement et pour toujours, de façon qu'il n'y eût plus jamais de place pour un autre homme dans sa vie, je fis comme ma mère me l'avait dit et, m'appuyant négligemment contre les bûches, je levai les yeux vers la lumière pour la subjuguer. Mais Valentine n'était pas femme à se laisser impressionner. Je restai là, les yeux levés vers le soleil, jusqu'à ce que mon visage ruisselât de larmes, mais la cruelle, pendant tout ce temps-là, continua à jouer avec sa balle, sans paraître le moins du monde intéressée.

Les yeux me sortaient de la tête, tout devenait feu et flamme autour de moi, mais Valentine ne m'accordait même pas un regard. Complètement décontenancé par cette indifférence, alors que tant de belles dames, dans le salon de ma mère, s'étaient dûment extasiées devant mes yeux bleus, à demi aveugle et ayant ainsi, du premier coup, épuisé, pour ainsi dire, mes munitions, j'essuyai mes larmes et, capitulant sans conditions, je lui tendis les trois pommes vertes que je venais de voler dans le verger.

Elle les accepta et m'annonça, comme en passant :

- Janek a mangé pour moi toute sa collection de timbres-poste.

C'est ainsi que mon martyre commença. Au cours des jours qui suivirent, je mangeai pour Valentine plusieurs poignées de vers de terre, un grand nombre de papillons, un kilo de cerises avec les noyaux, une souris, et, pour finir, je peux dire qu'à neuf ans, c'est-à-dire bien plus jeune que Casanova (1), je pris place parmi les plus grands amants de tous les temps, en accomplissant une prouesse amoureuse que personne, à ma connaissance, n'est jamais venu égaler. Je mangeai pour ma bien-aimée un soulier en caoutchouc.

Romain GARY, La Promesse de l'aube, Gallimard, 1960.


(1) séducteur italien réputé pour ses conquêtes, sorte de Don Juan.

 

I - GRAMMAIRE

1) De "Complètement" à "verger"
Relevez les quatre groupes adjectifs ou participes qui caractérisent le narrateur.
Quelle remarque pouvez-vous faire sur l'ordre dans lequel ils sont présentés ?
Quelle image donnent-ils du narrateur ?

2) De "Absolument résolu" à "impressionner"
Relevez et identifiez les deux façons différentes d'exprimer le but. Que révèlent-elles sur la personnalité du narrateur ?

3) Justifiez l'emploi du présent "je peux dire..." dans le dernier paragraphe.

 

II - VOCABULAIRE

1) Comment est formé le mot "décontenancé" ? Nommez les différents éléments qui le composent et, en partant d'eux, expliquez le sens du mot.

2) Soit l'expression "ayant... épuisé... mes munitions" : expliquez son sens dans le texte.
Comment s'appelle cette figure de style ?

3) Comment comprenez-vous la formule "comme en passant" ?
Que veut-elle montrer ?

 

III - COMPREHENSION

1) Dans un paragraphe structuré, justifiez l'emploi du mot "martyre".

2) Le narrateur vous semble-t-il ridicule ?
Rédigez votre réponse en vous appuyant sur le texte.

3) Sur quel ton le narrateur évoque-t-il cette scène ?
Rédigez votre réponse en citant quelques expressions du texte.