Les CAP, BEP puis Bac professionnel et BP (brevet professionnel)

. Le Bac professionnel . Le CAP . Le BEP . Le BP Brevet professionnel

L'alternance s'adapte très bien aux diplômes de la voie professionnelle jusqu'au Bac.
L'enseignement pratique existant dans le cursus traditionnel ne trouve pas forcément d'aboutissement pour l'élève. En entreprise, vous comprenez très vite les applications des enseignements.
Par exemple, comprendre pourquoi les gestes doivent être répétés aussi souvent que nécessaire pour atteindre un travail bien fait ou bien comprendre la nécessité d'être rapide pour satisfaire le client.

Le Bac professionnel

Le Bac professionnel est accessible après un BEP (ou un CAP si votre niveau est très bon) ou une seconde générale.

Le diplôme est orienté vers la vie active et ne prépare pas à la poursuite d'étude.

Le préparer en apprentissage est un réel avantage pour votre insertion professionnelle. Vous bénéficierez d'une expérience que vos camarades du cursus traditionnel n'ont pas.

De plus, l'apprentissage connaît 96% de taux de réussite à l'examen du Bac pro contre 77% pour le cursus traditionnel.

Cette voie semble presque incontournable !

Le CAP

Le CAP reste le diplôme le plus répandu dans l'apprentissage avec 5 apprentis sur 10. Il est aussi le moins populaire dans le cercle familial car il a la réputation d'être une voie de garage pour les jeunes qui ne sont pas adaptés à la logique scolaire française.
Cependant beaucoup de secteurs nécessitent le passage par un CAP, c'est le cas de la boulangerie, de la boucherie, de la coiffure, du bâtiment de la cuisine ou de l'imprimerie.
Le CAP a la cote chez les professionnels.
Attention cependant car le CAP ne vous prépare pas à la poursuite d'étude alors que certains secteurs ne recrutent pas à ce niveau de formation et préfèrent les niveaux bacs professionnels et plus. Ce sont les secteurs de l'électronique, et du secteur tertiaire : secrétariat, vente, gestion et comptabilité.

Si vous êtes en difficulté scolaire, le CAP en apprentissage peut être votre solution si vous acceptez les responsabilités du travail en entreprise et de la charge de travail le soir pour réviser vos examens. Renseignez-vous auprès des CFA (centre de formations des apprentis) car certains proposent des parcours adaptés en 3 ans. En effet, vous pouvez intégrer un CFA dès 14 ans en apprentissage junior.

Votre CAP en poche vous pouvez opter pour la vie active ou la spécialisation. Certains CFA vous permettent de passer une autre spécialité de CAP en 1 an si elle n'est pas trop éloignée de votre premier diplôme. Vous avez alors deux qualifications en 3 ans. Vous pouvez également choisir la mention complémentaire qui vous spécialise encore plus.

L'apprentissage connaît 76% de taux de réussite à l'examen du CAP contre 79% pour le cursus traditionnel.

Le BEP

Le BEP est un diplôme de même niveau que le CAP mais propose une formation plus générale, étendue à tout un secteur professionnel plutôt que limité à un métier.

Certains secteurs privilégient l'embauche des titulaires d'un BEP : industries, vente, métiers administratifs et santé.

Mais attention car le niveau BEP est souvent insuffisant pour les métiers de l'électronique et du tertiaire (vente, gestion, secrétariat).

Il est idéal pour poursuivre vos études vers un Bac professionnel.

L'apprentissage connaît 66% de taux de réussite à l'examen du BEP contre 77% pour le cursus traditionnel.

Le BP Brevet professionnel

Le Brevet professionnel est un diplôme qui se prépare exclusivement en apprentissage. Il se situe à un niveau d'étude correspondant au Bac pro.

Il est privilégié pour les métiers de l'artisanat car il permet une bonne préparation à la gestion, ce qui facilite la création d'entreprise.

Cependant, le diplôme n'est pas réservé aux artisans et dans toutes les spécialités il vous permet d'acquérir une haute qualification ouvrière.

Le BP peut être obligatoire pour l'exercice de certains métiers : Préparateur en pharmacie ou professionnel de la coiffure souhaitant ouvrir un salon.

Alternance