Suivez-nous
Les métiers du bâtiment : un secteur qui recrute et qui évolue
Le blog France Examen
L'actu des examens : BAC, BREVET, CAP, BTS...Suivez au jour le jour l'actualité du bac, du brevet et des autres examens

Les métiers du bâtiment : un secteur qui recrute et qui évolue

Publié par Fanny Pégard
le

Les métiers du bâtiment ont certes connu des difficultés ces dernières années en matière d’emploi, ils pourraient cependant bien figurer dans les métiers d’avenir ces prochaines années. Les nouveaux enjeux énergétiques, écologiques et économiques pourraient bien bousculer ce secteur d’activité et faire évoluer son image auprès du grand public.

Les chiffres clés du bâtiment

Le bâtiment comptabilise en 2014, un effectif de 1 090 000 salariés, dont 801 000 ouvriers. Le secteur du second œuvre est le plus représenté avec 752 000 salariés (69 % du total de l’effectif), face au gros œuvre avec 338 000 salariés (31 % du total de l’effectif).

L’industrie du bâtiment représente 382 000 entreprises , soit 1 451 000 actifs dont 361 000 artisans. En 2014, le montant total des travaux s’est élevé à 124 milliards d’euros en France, dont 75 milliards ont été consacrés exclusivement au secteur du logement (construction et entretien).

 

Les diplômes du bâtiment

Il existe plus de 70 diplômes de l’Education nationale dans ce secteur, que ce soit à temps complet ou via l’alternance, du CAP au diplôme d’ingénieur. Sans oublier les nombreux titres professionnels du ministère du Travail (TP), les certificats de qualification professionnelles (CQP) et les mentions complémentaires (MC).

 

 

 

 

 

 

Les débouchés possibles dans le privé et dans la fonction publique

Les métiers du bâtiment concernent aussi bien la construction d’édifices, leur aménagement intérieur, leur entretien et leur restauration que le secteur des travaux publics avec la construction d’infrastructures routières (routes, tunnels, canalisations, ouvrages d’art…). Ils regroupent aussi bien le gros œuvre (fondations, charpentes, planchers…) que le second œuvre (toiture, fenêtres, électricité, plomberie, peinture, maçonnerie…). Si vous souhaitez travailler dans le privé, les diplômes professionnels cités ci-dessus vous permettent d’entrer directement sur le marché de l’emploi que ce soit à votre compte, pour une entreprise prestataire ou dans une grande entreprise.

Les diplômes du bâtiment permettent d’accéder aux concours de la fonction publique de catégorie B et C. Vous pourrez notamment vous inscrire :

 

Focus sur deux métiers du bâtiment

  • Maçon : le maçon en bâtiment exerce aussi bien sur des constructions neuves que sur de l’entretien ou de la réhabilitation d’immeubles plus anciens, de locaux commerciaux ou de monuments. Dans le cadre d’un chantier de construction neuve, il est en charge des fondations, des murs et des sols que ce soit par coulage de béton ou par assemblage de matériaux. Le succès d’un chantier dépend en grande partie de lui et de son respect des plans, des directives et des délais imposés. Il maîtrise à la fois les techniques et les matériaux.
    S’il s’agit d’une réhabilitation ou d’une restauration de bâtiment, il doit être capable de détecter les anomalies et proposer des solutions pour les résoudre en employant les bons matériaux.
    Il doit également prendre en compte les problématiques liées au développement durable et agir en faveur des économies d’énergies, en relation avec les autres corps de métiers présents sur le chantiers comme les couvreurs, les électriciens ou les chauffagistes.
    Le CAP maçon est le diplôme le plus formateur pour exercer le métier.

 

  • Menuisier : le menuisier en bâtiment travaille essentiellement sur mesure. Il doit pouvoir établir des relevés de mesure, savoir lire des plans et tracer les éléments qu’il devra par la suite découper, ajuster et poser, que ce soit pour une maison individuelle, un magasin ou des bureaux d’entreprises… Le menuisier doit également avoir le sens de l’esthétique en mariant différents matériaux utilisés pour les sols, les murs, les plafonds… Le travail de menuisier ne se cantonne plus au travail du bois, même si cela reste son matériau de prédilection. Il doit désormais maîtriser le plastique, l’aluminium, les matériaux composites…
    Il exerce en atelier ou sur chantier ou bien encore à son compte ; il devra alors avoir des notions en comptabilité et gestion afin de bien diriger son entreprise.
    Le CAP menuisier fabricant de menuiserie et le bac pro technicien constructeur bois font partie des diplômes de base les plus demandés par les employeurs.

Actus, examens...

suivez-nous sur :
Facebook Twitter Google + Lettre d'information

Les termes

les + consultés