Suivez-nous
Recalé au bac 2015 : les solutions pour rebondir
Le blog France Examen
L'actu des examens : BAC, BREVET, CAP, BTS...Suivez au jour le jour l'actualité du bac, du brevet et des autres examens

Recalé au bac 2015 : les solutions pour rebondir

Publié par Corinne Dillenseger
le

Vous avez raté le bac ? Rassurez-vous, ce n’est pas la fin du monde. Des solutions existent pour rebondir après cet accident de parcours : redoublement, études, emploi… Suivez nos conseils.

Les résultats du bac 2015 sont tombés et vous n’avez pas eu le précieux sésame cette année. Que vous soyez surpris ou non, sachez que vous avez plusieurs cartes en main pour transformer cet échec en nouvel espoir de réussite.

Repasser le bac

Le redoublement est souvent le premier conseil donné aux recalés du bac, pour la bonne raison que les chances de décrocher le diplôme sont réelles. 80% des terminales qui repassent le bac une deuxième fois le réussissent. La réinscription au lycée doit se faire le jour de la parution des résultats, sous couvert que le proviseur accepte la demande. Les redoublants ont le choix entre plusieurs options : soit repasser le bac dans la même série, soit dans une série différente, soit dans un bac différent (par exemple, du bac général au bac techno ou bac pro), soit en candidat libre. Un projet de décret est actuellement à l’étude pour qu’à la rentrée 2016, les redoublants puissent recommencer leur année de terminale dans le même lycée tout en conservant leurs notes du bac au-dessus de 10/20.

Se former sans le bac

Certaines écoles acceptent les non-bacheliers qui souhaitent poursuivre leurs études. C’est surtout le cas des établissements privés qui sélectionnent les recalés du bac sur dossier, voire sur concours, et moyennant des frais de scolarité élevés. Autre possibilité, pour ceux qui sont motivés par le juridique ou la comptabilité, préparer la capacité en droit ou la capacité en gestion des entreprises. La première est un diplôme d’Etat (DE) se déroulant dans les universités et ouvrant sur des études supérieures type BTS, DUT ou licence en droit. La seconde se prépare dans l’un des Instituts d’administration des entreprises (IAE). Les plus sportifs peuvent aussi tenter le brevet d’Etat d’éducateur sportif accessible sans le bac ou pour les plus artistiques, l’entrée dans une école d’art.

Travailler sans le bac

Certains secteurs embauchent des profils sans le bac. C’est le cas de la police municipale, l’administration pénitentiaire, les sapeurs-pompiers professionnels, les collectivités, l’armée, etc. Des emplois qui nécessitent au préalable de réussir un concours de la fonction publique. Dans le privé, l’hôtellerie, la restauration, le BTP, les transports, la grande distribution, peuvent aussi avoir recours à des non-bacheliers, même si les diplômés ont souvent la faveur des recruteurs…

Actus, examens...

suivez-nous sur :
Facebook Twitter Google + Lettre d'information

Les termes

les + consultés