Suivez-nous
Un collégien sur deux en difficulté scolaire a obtenu son bac
Le blog France Examen
L'actu des examens : BAC, BREVET, CAP, BTS...Suivez au jour le jour l'actualité du bac, du brevet et des autres examens

Un collégien sur deux en difficulté scolaire a obtenu son bac

Mis à jour par Corinne Dillenseger
le

La moitié des élèves en difficulté scolaire en 3ème a décroché son bac cinq ans plus tard, selon une étude du ministère de l’Education nationale. La réussite des lauréats varie selon les académies et les types du bac.

Selon une étude de la Direction de l’évaluation, de la prospective et de la performance (DEPP), 48% des élèves en difficulté scolaire ont obtenu le bac cinq ans après leur entrée en troisième en 2010. Par "difficulté scolaire", entendez des jeunes ayant au plus 8/20 de moyenne aux épreuves écrites du brevet. Parmi ces 48% de jeunes, un petit tiers a décroché un bac pro, 11% un bac techno et près de 5% un bac général (l’accès au diplôme du CAP n’a pas été pris en compte). A la session 2014, malgré leur faiblesse scolaire en troisième, sept diplômés sur dix ont obtenu le bac sans redoubler entre la troisième et la terminale.

Les élèves en difficulté scolaire réussissent mieux le bac en Corse…

L’étude de la DEPP révèle aussi que le taux de réussite au bac de ces 48% d’élèves est plus élevé dans l’académie de Corse (plus de 60%) où un élève sur dix décroche un bac général, de Paris (56,6%), de Versailles (56%), de Nancy-Metz (53,7%) et de Créteil (53,1%). A l’inverse, l’accès au bac est plus faible dans les académies de Dijon (41,6 %), de Poitiers et d’Orléans-Tours (41,3%), et de Caen (40 %). « Cet effet académique est en partie lié à des variables de contexte (éducation prioritaire, collège public ou privé, collège en zone urbaine ou rurale…), corrélées avec l’orientation ou les caractéristiques individuelles des élèves (âge et origine sociale notamment) » indique la DEPP. Il peut aussi s’expliquer par l’orientation en fin de troisième, l’offre de formation et la proximité géographique entre collège et lycée.

… et le bac pro à Rennes

La répartition entre les trois types de bac varie fortement entre les académies. En moyenne, les deux tiers des lauréats le sont dans la voie professionnelle, mais à Rennes quatre lauréats sur cinq sont des bacheliers professionnels alors qu’en Corse seul un bachelier sur deux est dans ce cas. De plus, pour un même taux d’accès au bac, la distribution entre les bacs diffère : les académies de Lille et de Rennes ont une proportion de bacheliers semblable mais 31% des bacheliers le sont dans la voie générale et technologique (GT) à Lille contre 18% à Rennes. De même, les élèves les plus faibles scolairement ont accédé dans les mêmes proportions au baccalauréat dans les académies de Créteil et de Nancy-Metz, mais 45% des diplômés le sont dans la voie GT à Créteil alors que cette proportion n’est que de 31% à Nancy-Metz.

Source : Note d’information de la DEPP, juin 2016

Réussissez le bac 2016 en vous appuyant sur les sujets probables, les annales corrigées et les sujets tombés dans les centres étrangers. Et pensez à programmer votre alerte résultat pour être averti dès la publication de votre résultat !

Ailleurs sur internet

Actus, examens...

suivez-nous sur :
Facebook Twitter Google + Lettre d'information

Les termes

les + consultés