Suivez-nous
40 000 élèves n’ont pas la bosse des maths
Le blog France Examen
L'actu des examens : BAC, BREVET, CAP, BTS...Suivez au jour le jour l'actualité du bac, du brevet et des autres examens

40 000 élèves n’ont pas la bosse des maths

Mis à jour par Mathieu Trouche
le
Tags TAGS : Chiffres | Lycée

Un quart des élèves français de 15 ans ne maîtrise pas les nombres et le calcul. Une situation paradoxale alors que les maths sont un instrument de sélection scolaire et qu’un mathématicien sur quatre récompensé par la médaille Fields est français.

L’innumérisme, l’équivalent de l’illettrisme pour le calcul et les nombres, frappe 40 000 élèves par an. Selon l’enquête Pisa 2012 (Programme International pour le suivi des acquis des élèves) réalisée par l’OCDE, 22,4% des français de 15 ans n’ont pas les compétences et les connaissances mathématiques suffisantes pour faire face aux situations du quotidien. Ils étaient 16,6% il y a dix ans.

Ce score positionne la France à la 18ème place des 34 pays de l’OCDE, mais bien loin des pays ayant le même niveau de vie et la même richesse économique que l’hexagone. Pire encore : l’OCDE considère que la plupart des élèves en difficulté en maths ont moins de chances de réussir dans la vie : ils ne pourront pas poursuivre des études au-delà de leur scolarité obligatoire et auront même du mal à trouver des emplois gratifiants et bien payés.

Enfin, toujours en France, plus les élèves sont issus de milieux défavorisés, plus leurs résultats en maths sont mauvais.

Les maths angoissent les élèves

73% des élèves français de 15 ans se disent « inquiets à l’idée d’avoir de mauvaises notes en mathématiques », les filles bien plus que les garçons, les élèves issus de milieux modestes plus que les autres. 43 % se disent « perdus » face à un problème (contre 30 % dans les autres pays de l’OCDE) ; plus d'un élève sur deux est « tendu » quand il s’agit de faire un devoir à la maison. En 2012 comme en 2003, la France se trouve parmi les pays de l’OCDE dont les élèves déclarent la plus forte anxiété vis-à-vis des mathématiques.

Les élèves français sont aussi ceux qui ont le moins confiance en eux concernant leurs compétences en mathématiques. Plus d’un jeune sur deux préfère abandonner face à un problème à résoudre.

Des mathématiciens français reconnus au plan mondial

Ces résultats sont d’autant plus inquiétants que le système scolaire français privilégie les mathématiques pour sélectionner les élèves susceptibles de poursuivre des études supérieures et d’intégrer de grandes écoles. « Ce phénomène interroge, plus largement, la place de l’évaluation chiffrée dans notre système éducatif » estime sur son site le ministère de l’Education nationale.

Pourtant, la France possède aussi ses pointures en maths. La médaille Fields (l’équivalent du prix Nobel) a été attribuée à 11 mathématiciens français depuis sa création en 1936. Un palmarès qui classe la France juste derrière les Etats-Unis. .

En 2010, parmi les 4 lauréats, deux étaient français. Ce qui fait dire au mathématicien et chercheur Martin Andler interrogé par l’AFP que « le système français est très fort pour produire des mathématiciens de haut vol qui deviennent des sommités mondiales, mais il est très mauvais pour former de bons élèves capables de poursuivre des études scientifiques ».

Actus, examens...

suivez-nous sur :
Facebook Twitter Google + Lettre d'information

Les termes

les + consultés