Suivez-nous
Jeunes conducteurs : mode d’emploi de l’assurance auto
Le blog France Examen
L'actu des examens : BAC, BREVET, CAP, BTS...Suivez au jour le jour l'actualité du bac, du brevet et des autres examens

Jeunes conducteurs : mode d’emploi de l’assurance auto

Publié par Sandra Desmidt
le
Tags TAGS : Examens | Bac | BTS | Vie pratique

Vous venez de décrocher votre permis et ne rêvez que d’une chose : la liberté au volant de votre nouvelle voiture ! Mais avant de sillonner les routes, il va vous falloir trouver un assureur prêt à vous couvrir à moindre frais. Pas toujours simple…

Plus d’un jeune conducteur est resté bouche bée en découvrant le montant de la prime d’assurance pour sa vieille voiture d’occasion. Et pour cause ! Comptez facilement 1000 à 1500 euros par an pour votre assurance auto quand un conducteur chevronné ne déboursera que 400 ou 500 euros pour les mêmes garanties.

Pourquoi un tel écart de prix ? Car la loi autorise les assureurs à appliquer une surprime allant jusqu’au doublement de la prime d’assurance de base la 1ère année d’assurance, aux conducteurs novices afin de compenser le risque supplémentaire de sinistres associé à ce type de conducteurs. Pour mémoire : les jeunes de 18 à 24 ans représentent 9 % de la population mais 20 % des morts sur la route.

Dès lors comment faire pour s’assurer pas cher ? Plusieurs options s’offrent à vous : si, en amont, vous avez opté pour la conduite accompagnée vous partez déjà avec un sérieux avantage en termes de tarifs d’assurance. En effet, la surprime qui peut vous êtes appliquée est divisée par deux et certaines assurances vont même jusqu’à la supprimer, estimant que l’expérience acquise en conduite accompagnée limite les risques de sinistre.

Vous pouvez aussi faire appel à l’assurance auto de vos parents. Certains assureurs prévoient dans leur politique commerciale de favoriser les enfants de leurs assurés à travers des tarifs privilégiés (ex : remise allant jusqu’à 25 % du tarif jeune conducteur chez Axa) voire la suppression de la surprime jeune conducteur comme c’est le cas à la MAIF. Il est donc important de commencer par voir ce que peut vous proposer l’assurance familiale avant d’élargir votre recherche d’assurance grâce aux comparateurs en ligne.

Dernier point, mais non des moindres : équipez-vous d’une voiture facile à assurer ! Lors des premières années d’assurance, mieux vaut oublier les bolides flambant neufs au profit de citadines faiblement motorisées et acquises d’occasion. Leur faible valeur marchande peut vous permettre d’opter pour une assurance au tiers (faites bien vos calculs tout de même car en cas d’accident responsable, vous devrez payer de votre poche les réparations de votre voiture !) et dans tous les cas, de bénéficier de tarifs d’assurance plus bas. Dans le doute, et si vous le pouvez, faites des simulations avant de vous décider pour un modèle de voiture.

Actus, examens...

suivez-nous sur :
Facebook Twitter Google + Lettre d'information

Les termes

les + consultés