Suivez-nous
 >   >   >   > Les inégalités de développement dans le monde

Annales gratuites Brevet Série Collège : Les inégalités de développement dans le monde

Le sujet  2010 - Brevet Série Collège - Histoire - Géographie - Sujet de géographie Imprimer le sujet
Avis du professeur :
Le sujet de géographie, « les inégalités de développement dans le monde » porte sur la seconde partie du programme de troisième : « Élaboration et organisation du monde d'aujourd'hui ».
Sujet classique là encore et reprenant ce qui a été vu tout au cours de la scolarité.

Le sujet ne pose pas de problème majeur. Le planisphère est simple, lisible. Le document 2 met en évidence les contrastes à l'échelle des Suds, et le 3 donne l'exemple du Brésil. Il ne faudrait pas oublier les Nords et il fallait envisager, comme toujours en géographie, le sujet à différentes échelles. Appel à vos connaissances nécessaire.
LE SUJET

Géographie :

Document 1 – L’IDH dans le monde en 2007



Document 2 – Les contrastes de développement au Sud en 2009

PNUD, Rapport mondial sur le développement humain, 2009.



Document 3 – Au Brésil, une des sociétés les plus inégalitaires au monde

La société brésilienne est l'une des plus inégalitaires au monde, qu'il s'agisse de la répartition des revenus ou de celle du patrimoine. La moitié de la population la plus pauvre reçoit 14.5 % du revenu total, alors que les 10% les plus riches bénéficient de 46 % du revenu total. Plus de 20 % de la population, soit 50 millions d'habitants, vivent avec moins de 2 dollars par jour [...].

Ces inégalités sociales se conjuguent à des déséquilibres régionaux eux aussi très importants. La mortalité infantile reste deux fois plus élevée dans les régions du nord-est du pays que dans celles du sud-est. Dans les zones rurales, plus de la moitié de la population a un salaire inférieur au revenu minimum, alors que ce taux est de 25 % en zone urbaine.

Manifestation de ces inégalités croissantes, l’urbanisation est galopante au Brésil. Les grandes cités exercent un puissant effet d'attraction. Les travailleurs des zones rurales à la recherche d'un emploi se regroupent dans les bidonvilles (« favelas »). Cette concentration de la pauvreté dans de véritables ghettos urbains a par ailleurs aggravé les phénomènes de criminalité et de violence.

D'après le site du Sénat (www.senat.fr), Rapport d'information n° 189, janvier 2008.



Questions

Document 1

1. Dans quelles parties du monde se situent majoritairement les pays dont l'IDH est très élevé ? Sur quel continent l’IDH est-il le plus faible ?

Document 2

2. À partir des exemples du Brésil et du Mozambique, relevez trois éléments qui montrent les inégalités de développement entre les pays du Sud.

Documents 1,2 et 3

3. À partir des documents n°1 et n°2, caractérisez l’IDH du Brésil et relevez dans le document n°3 deux exemples qui montrent que cet IDH cache de grandes inégalités à l’intérieur du pays.

Paragraphe argumenté

A partir des informations tirées des documents et de vos connaissances personnelles, rédigez un paragraphe argumenté d’une vingtaine de lignes montrant les inégalités de développement à différentes échelles dans le monde.

LE CORRIGÉ

I – l’analyse et les difficultes du sujet

Il s’agissait d’un beau sujet de géographie vous demandant de réfléchir à la question des inégalités de développement à différentes échelles. Les documents étaient clairs et vous apportaient suffisamment d’informations pour guider l’organisation de votre paragraphe argumenté.

Si les documents mettaient en évidence les contrastes à l’échelle des Suds, il fallait ne pas oublier celle les Nords. Enfin, il était important de construire un plan multiscalaire : présentant la question à différentes échelles.



II – les reponses aux questions

Question 1 (document 1)

Les pays du monde dont l’IDH est très élevé, supérieur à 0,8, se situent majoritairement en Amérique du Nord, en Europe occidentale et centrale, en Océanie, au sud de l’Amérique latine et dans la péninsule arabique.

Remarque. Le correcteur ne pénalisera pas le candidat se contentant de citer les régions du Nord, excluant donc de sa réponse le sud de l’Amérique latine et la péninsule arabique.

Le continent où l’IDH est le plus faible est l’Afrique. La plupart des pays y ont un IDH inférieur à 0,5.



Question 2 (document 2)

Le Brésil et le Mozambique sont deux pays du Sud. Il existe pourtant de nombreuses inégalités de développement entre eux.

  • Le Brésil a un IDH, indicateur de développement humain, deux fois supérieur à celui du Mozambique : 0,8 contre 0,4.

  • Il a un taux de mortalité infantile quatre fois moins important : 24 contre 106 ‰.

  • Son espérance de vie à la naissance est de 72 ans contre 43 ans.

Le Brésil est un pays émergent, qui se rapproche des pays du Nord, tandis que le Mozambique est un PMA, pays moins avancé.

Remarque : Le PIB/hab., qui est 18 fois supérieur au Brésil à celui du Mozambique, est un indicateur de richesse et non de développement. Il n’est donc pas à citer comme exemple. Il est toutefois probable que le correcteur ne vous en tienne pas rigueur et ne vous pénalise pas.



Question 3 (documents 1, 2 et 3)

L’IDH du Brésil est qualifié par le PNUD (Programme des Nations Unies pour le développement) de moyen (document 1). L’Indicateur de développement humain est élaboré à partir du niveau de vie de la population que révèle le PIB/hab., l’espérance de vie à la naissance ainsi que les taux d’alphabétisation et de scolarisation secondaire.

Le PIB/hab. du Brésil est relativement important, bien moins que celui des pays pétroliers comme les Emirats arabes unis, pays riche grâce à l’exportation du pétrole, mais largement supérieur à celui des pays intermédiaires et des PMA (document 2).

Son espérance de vie à la naissance est identique à celle du Pérou, pays intermédiaire, et se rapproche de celle des Emirats, qu’une mortalité infantile trop élevée ne lui permet pas d’atteindre toutefois (document 2).

L’IDH du Brésil cache de grandes inégalités (document 3).

Elles sont sociales : 50 % de la population la plus pauvre détient seulement 14,5 % des richesses tandis que 10 % la plus riche en possède 46 %.

Elles sont ensuite régionales : ainsi la mortalité infantile est « deux fois plus élevée dans les régions du nord-est du pays que dans celles du sud-est ».

Elles sont aussi marquées entre espaces ruraux et espaces urbains : dans les premières, la moitié de la population a « un salaire inférieur au revenu minimum » tandis qu’en ville, la part n’est que de 25 %.

Remarque : Deux exemples étaient attendus sur les trois.



III – un plan possible

Dans le monde, les inégalités de développement se manifestent à différentes échelles.

1/ A l’échelle mondiale entre un Nord, riche et développé, et un Sud, moins riche et en développement ;

2/ A l’échelle du Nord et du Sud, entre différents Nords et différents Suds ;

3/ A l’échelle d’un pays, entre régions, entre espaces ruraux et urbains, entre quartiers des villes.



IV- LE CONTENU DU PARAGRAPHE ARGUMENTE


Inégalité à l’échelle mondiale entre le Nord et le Sud

Inégalité entre Nords et entre Suds

Inégalités à l’échelle d’un pays

Documents utilisables

Le document 1 permet de mettre en évidence la fracture Nord-Sud et d’en nommer les grandes régions du monde.

Le document 2 donne une typologie des pays des Suds avec leurs caractéristiques principales : pays émergents, pays intermédiaires, PMA et le cas particulier des pays pétroliers, riches (PIB/hab. élevé) mais identiques aux autres Suds pour les autres caractéristiques.

Le document 1 permet de localiser les pays du Nord, ceux du Sud et parmi ces derniers les PMA : Afrique subsaharienne et Asie du Sud.

Le document 3 montre à partir de l’exemple du Brésil que les inégalités sont régionales (Nord-Est plus pauvre que le Sud-Est), marquées entre espaces ruraux et urbains, enfin à l’échelle intra-urbaine : les favelas, sont des exemples de ghettos urbains. Ils concentrent pauvreté et criminalité.



Le document met en exergue les inégalités sociales à l’intérieur d’un pays avec l’exemple du Brésil (voir réponse à la question 3).

Connaissances personnelles possibles

Les pays du Nord sont riches et développés : PIB/hab. et IDH élevés. Ils concentrent seulement 20 % de la population mondiale mais 90 % des richesses.

Les pays du Sud concentrent tous à des degrés divers les mêmes problèmes : mortalité infantile qui demeure importante, sous-nutrition et malnutrition chroniques, problèmes sanitaires nombreux, analphabétisme, travail des enfants, assujettissement des femmes, fortes inégalités sociales et problèmes d’infrastructures liées à la croissance urbaine. Elles sont associées à des caractéristiques économiques proches : agriculture peu productive, industrie dépendante des investissements des pays du Nord, enfin secteur des services et du commerce pléthorique.

Les pays émergents sont essentiellement en Asie (Chine et Inde notamment) et en Amérique latine (Brésil). Leur essor repose sur le secteur industriel, fortement intégré aux échanges commerciaux dans le cadre de l’économie mondialisée. Ils doivent toutefois relever plusieurs défis, démographique et alimentaire surtout.

Les PMA sont une cinquantaine dans le monde, en Afrique subsaharienne et en Asie. Leur PIB/hab. est inférieur à 500 dollars. La part de l’industrie ne dépasse pas 10 % du PIB. Le taux d’alphabétisation est inférieur à 20 %. L’espérance de vie est en dessous de 55 ans. Les PMA sont souvent très endettés et en général à l’écart des échanges mondiaux. Beaucoup ne survivent que grâce à l’aide au développement et à l’aide alimentaire.

Les pays intermédiaires sont des pays qui ne sont que partiellement intégrés aux échanges mondiaux. Leur économie stagne.

Parmi les Nords, il faut distinguer Etats de la Triade (EAU, Europe occidentale et Japon), les autres pays développés, les anciens pays communistes à économie de marché, aux performances économiques et au développement contrastés, enfin les anciens Nouveaux pays industrialisés (les petits dragons d’Asie).

Les régions les plus développées des différents pays sont d’abord les régions littorales : exemples des mégalopoles des Etats-Unis et du Japon, de la Northern Range en Europe, de la façade atlantique de la Chine et même des régions portuaires des PMA d’Afrique. A l’inverse, les régions les moins développées sont les régions intérieures. Celles-ci sont souvent rurales contrairement aux régions littorales, plus urbanisées.



Dans tous les pays, au Nord, comme au Sud, il existe de fortes inégalités sociales. Mêmes les pays les plus riches ont environ 10 % de pauvres.



Les villes sont des lieux de ségrégation socio-spatiale. Dans les Suds, elles concentrent les populations de l’exode rural dans les bidonvilles : habitat précaire, absence parfois d’électricité, toujours d’infrastructures sanitaires, grande vulnérabilité face aux risques naturels… Dans les Nords, les populations déclassées sont logées dans des quartiers d’habitat collectif marqués par un fort chômage (30 à 40 % pour les grands ensembles en France)

Inversement, les populations aisées ont de plus en plus tendance à se regrouper dans des quartiers protégés, les gated communities, aussi bien dans les Nords que dans les Suds.



V- LES OUTILS : SAVOIRS ET SAVOIR-FAIRE



  1. LES « MOTS-CLES »

Développement

Indicateurs de développement

Nord, Sud

Nords / Suds

Pays émergents, PMA

Inégalités socio-spatiales

Echelles



  1. LES LIEUX, LES DATES, LES HOMMES



les lieux

les hommes

Nord / Sud

Pays de la Triade (EUA, Europe occidentale, Japon)

Pays émergents (Asie, Amérique latine)

PMA (Afrique subsaharienne, Asie du Sud)

Brésil, Mozambique, Emirats arabes unis, Pérou

Favelas

Les sociétés humaines

Les riches, les pauvres





2019 Copyright France-examen - Reproduction sur support électronique interdite