Suivez-nous
 >   >   >   > Hormones et cycles féminins

Annales gratuites Bac 1ère ES : Hormones et cycles féminins

Le sujet  2002 - Bac 1ère ES - Sciences - Questions Imprimer le sujet
LE SUJET

Relations entre les organes intervenant dans la procréation

La connaissance des relations entre les différents organes intervenant dans la reproduction a permis de comprendre l'importance des hormones féminines dans la procréation.
Les variations du taux plasmatique de LH (Lutéotrophine Hormone) chez une guenon ovariectomisée* au temps t0, puis soumise à des perfusions d'Oestradiol à doses variées aux temps t1 et t2, sont traduites graphiquement sur le document ci dessous.


Variations du taux plasmatique de l'hormone hypophysaire LH en fonction du temps, pendant les différentes phases de l'expérience.

*ovariectomisée : privée d'ovaires

Première question (8 points)
Exploiter des documents

Justifiez, en exploitant les informations données par le document, l'existence de deux types de rétrocontrôles dans le fonctionnement de l'appareil reproducteur femelle.

Deuxième questions (12 points)
Mobiliser des connaissances

Après avoir présenté brièvement le cycle ovarien et le cycle utérin chez la femme, expliquez les mécanismes de la synchronisation entre les deux, et dégagez son importance pour la procréation.

LE CORRIGÉ

I - DES MOTS CLES

Le sujet porte sur les notions suivantes :
   -   Cycles féminins
   -   Rétrocontrôle négatif
   -   Rétrocontrôle positif
   -   Communication hormonale

Elles sont accompagnées du cortège de vocabulaire suivant :
   -   Hypophyse
   -   Ovaire
   -   Utérus
   -   LH
   -   œstrogène
   -   Progestérone
   -   Pic de LH

II - L'EXPLOITATION DU DOCUMENT

L'activité de l'ovaire est sous le contrôle hormonal de l'hypophyse notamment par la quantité de LH secrétée (et donc circulant).
Cependant l'activité hypophysaire est régulée par la réponse hormonale ovarienne. Tout se passe comme si les hormones ovariennes revenaient en amont pour contrôler leur "donneur d'instruction". Ce phénomène est nommé RETROCONTROLE.

Le document présenté permet d'observer l'existence de deux types de rétrocontrôle, l'un dit négatif, l'autre positif.
Chez la guenon ovariectomisée, il n'y a plus d'hormone ovarienne et donc il n'y a pas de rétrocontrôle. Le taux de LH est d'environ 20 nanogrammes par mL.
L'introduction par perfusion lente de faibles doses d'œstradiol (une hormone ovarienne) entraîne une diminution de la sécrétion de LH. L'œstradiol mime ici L'EFFET INHIBITEUR d'une hormone ovarienne sur l'hypophyse : le RETROCONTROLE est NEGATIF.

Au temps t2, les injections rapprochées de fortes doses d'œstradiol renforcent, dans un premier temps, le rétrocontrôle négatif.
Mais, au bout de 4 jours de ce traitement, on observe une forte et rapide augmentation du taux de LH (dite pic de LH). L'expérience met ici en évidence le rôle STIMULANT des hormones ovariennes sur l'hypophyse : le RETROCONTROLE est POSITIF.

III - LA MOBILISATION DES CONNAISSANCES

Le cycle féminin peut être observé au niveau de différents organes (hypophyse, ovaire, utérus, vagin notamment). Ces cycles sont synchronisés par la communication hormonale.

Le CYCLE OVARIEN présente 2 PHASES :
   -   LA PHASE FOLLICULAIRE où la croissance des follicules, jusqu'à la maturation de l'un d'entre eux, est favorisée. La croissance folliculaire est notamment caractérisée par l'augmentation de la granulosa (ensemble de cellules entourant l'ovocyte). Elle dure environ 14 jours. Cette phase est aussi dite pré-ovulatoire car elle précède l'ovulation.
   -   LA PHASE LUTEINIQUE (dite aussi post-ovulatoire) où l'on note la présence du corps jaune. Le corps jaune est le résultat de l'évolution du reste du follicule dans l'ovaire après l'ovulation. En l'absence de nidation d'un embryon, la durée de vie du corps jaune est de 14 jours.

Le CYCLE UTERIN montre un développement de la paroi, un maintien de celle-ci puis sa nécrose. Cette nécrose intervient tous les 28 jours environ, ce sont les règles qui marquent conventionnellement le premier jour du cycle féminin.
Ces 2 cycles sont SYNCHRONISES par les HORMONES OVARIENNES :
   -   durant la phase folliculaire, les cellules de la granulosa sécrètent des OESTROGENES stimulant la croissance de la paroi utérine.
   -   durant la phase lutéinique, le corps jaune sécrète de la PROGESTERONE stimulant le maintien de la paroi.

Ainsi, à la nécrose du corps jaune succèdent les règles.

Cette synchronisation permet à l'ovulation, et donc à une éventuelle fécondation, de se dérouler alors que l'utérus est "prêt" pour la grossesse.

2021 Copyright France-examen - Reproduction sur support électronique interdite