Suivez-nous
 >   >   >   > Réponses immunitaires

Annales gratuites Bac S : Réponses immunitaires

Le sujet  1998 - Bac S - Sciences de la Vie et de la Terre - Exercice Imprimer le sujet
LE SUJET

Mécanismes de l'immunité

Au cours de sa vie, un organisme subit de multiples agressions à partir d'antigènes divers, à l'origine d'une réponse immunitaire. Cette réponse met en jeu différentes populations cellulaires. Les expériences relatées dans les documents 1 et 2 explicitent le rôle de certaines d'entre elles lors de la réponse immunitaire.

A partir des informations apportées par l'étude des documents 1 et 2 et à l'aide de vos connaissances, montrez qu'une réponse immunitaire à médiation humorale nécessite une coopération fonctionnelle entre cellules et précisez le rôle du complément.


document 1 : Expérience de MOSIER.

Le commentaire est le suivant :

Des cellules de la rate d'une Souris normale sont incubées, en présence de sérum, dans une boîte de Pétri. Certaines cellules adhèrent au fond de la boîte (cellules adhérentes notées A) ; ce sont en majorité des macrophages. D'autres restent libres en suspension (cellules non adhérentes notées NA) ; ce sont en majorité des lymphocytes. Les deux types de cellules sont ensuite cultivées in vitro ensemble ou séparément en présence de globules rouges de Mouton (GRM). On étudie alors le développement de plages de lyse à partir de différentes cultures.

Le schéma représente le protocole expérimental et les résultats.


document 2 : Expérience de CLAMAN.

Des cellules de thymus et de moelle osseuse sont prélevées chez une Souris normale et mises en suspension dans un milieu physiologique approprié.
Elles sont ensuite injectées par voie sanguine à trois lots de Souris receveuses ayant subi, après la naissance, l'ablation du thymus puis une irradiation par les rayons X.
L'importance de la réponse immunitaire (qui se manifeste par la production d'anticorps anti-GRM) est évaluée par un test d'agglutination. Pour cela, le sérum des Souris de chacun des lots est prélevé et mis en présence de globules rouges de Mouton (GRM).

LE CORRIGÉ

I - DES MOTS CLES

En première lecture, il apparaît que le sujet porte sur les notions
suivantes : la défense de l'organisme, et plus précisément, la réponse immunitaire à médiation humorale.

Les notions de coopération fonctionnelle et de complément étaient explicitement évoquées.

Elles sont accompagnées de ce cortège de vocabulaire : médiation humorale, lymphocytes T et B, macrophage et complément.


II - L'ANALYSE DES DOCUMENTS

Document 1

Dans ce document le tube témoin est le tube D, puisque les cellules de la rate ne sont pas travaillées.

Les macrophages et les lymphocytes de la rate sont ensuite séparés.

Dans le tube A , les macrophages sont en présence des hématies de Mouton (GRM).

Dans le tube C , les lymphocytes sont en présence des GRM.

Dans le tube B , les deux types de cellules sont en présence de GRM.

Les résultats ne montrent aucune plage de lyse pour les tubes A et C , et beaucoup de plages de lyse pour les tubes B et D .


Document 2

Il y a deux catégories de Souris : celles auxquelles on prélève les cellules de thymus et de moelle osseuse, et celles qui n'ont plus ni de thymus ni de moelle osseuse.

On injecte les cellules de thymus des premières aux secondes en plus des GRM.

Il n'y a pas de réaction immunitaire.

On injecte les cellules de moelle osseuse des premières aux secondes en plus des GRM.

Il y a une légère réaction immunitaire.

Enfin, on injecte les deux types de cellules des premières aux secondes en plus des GRM.

Il y a une réaction immunitaire.


III - L'ORGANISATION DU DEVOIR

En introduction, vous pouviez citer les réactions immunitaires à médiation cellulaire non spécifiques, et les réactions immunitaires à médiation humorale spécifiques.

Il fallait ensuite restreindre le sujet à ce qui était demandé, à savoir la seconde catégorie de réaction.

Le but de ce devoir était d'établir la coopération fonctionnelle nécessaire dans ce type de réaction.

Le document 1 permettait d'établir la première coopération cellulaire.

En effet, il y a réaction immunitaire uniquement quand macrophages et
lymphocytes sont présents ensemble pour lutter contre les GRM reconnus comme étrangers (résultats tube B).

A cet endroit de votre devoir, vous pouviez faire un schéma simple montrant un macrophage ayant phagocyté un GRM, et représentant un antigène aux lymphocytes T.

Ceci était le processus de reconnaissance.

Ensuite, il y a le phénomène d'expansion clonale dû à la communication entre les lymphocytes T et B.

C'est l'analyse du document 2.

Seule l'association des cellules issues de la moelle osseuse et du thymus provoque une réaction immunitaire contre les GRM.

Il y a alors prolifération cellulaire et fabrication d'anticorps spécifiques contre GRM, par les lymphocytes B.

A ce stade du devoir, vous pouviez compléter le schéma commencé précédemment.

La dernière partie du devoir devait traiter du complément. Les connaissances acquises lors de l'étude de cette partie du programme étaient nécessaires.

Ce point n'était pas illustré par un document.

En conclusion, la présentation du schéma complet était une bonne illustration.

2021 Copyright France-examen - Reproduction sur support électronique interdite